0
2 Au quotidien

1 an de freelance : mon bilan – part 1/2

2017 – 2018. Un an tout juste que mon aventure de freelance a commencé. Et dire qu’il s’en est passé des choses en une année. J’écris aujourd’hui cet article pour partager avec vous ces 12 mois, et surtout pour dresser un bilan. Mon ressenti, mes conseils : le retour sur mon année de freelance. Cela pourra peut-être aider les plus indécis à se lancer ou rappeler des souvenirs à ceux qui ont quelques années de freelancing derrière eux.

Disclaimer : bien évidemment, cet article est mon ressenti, ma propre aventure. Chaque expérience est différente et nous ne la vivons peut-être pas tous de la même manière.

> Lire aussi : Être freelance et salariée : mon expérience

Être freelance

Pourquoi je me suis lancée en freelance ?

En tant qu’étudiante en Master, les cas d’entreprises pour créer une stratégie, développer une identité visuelle, etc se sont accumulés au fur et à mesure. Et c’est vrai qu’à force, j’y ai pris goût. Cette volonté de me confronter à une entreprise, à son souhait, à donner un regard nouveau et surtout extérieur. J’ai toujours eu pour projet d’un jour ouvrir ma propre entreprise. Alors, en devenant auto-entrepreneur en parallèle de mes études, c’était un peu comme le 1er échelon de mon rêve.

C’est début 2017 que tout a commencé. J’y ai réfléchi pendant 2 mois auparavant, j’ai laissé l’idée murir au fur et à mesure, je me suis posée des questions, j’en ai parlé à mes parents et à deux amis et puis ni une ni deux je me suis lancée. J’ai eu ce souhait de vouloir me développer toute seule, et de faire valoir mes compétences autrement que par le biais d’études de cas pour mon master.

J’ai eu ce désir de me lancer pour également entrer doucement dans le milieu professionnel (bien que je sois en formation en alternance). Aller à la rencontre de différentes entreprises, qu’elles soient des TPE/PME, startups ou des grands groupes est pour moi plus que formateur. Avoir l’opportunité de travailler pour un large panel de secteurs a pu m’apporter un gain d’expérience considérable et donc un regard beaucoup plus ouvert.

Quelle est ma spécialité  ?

Lorsque l’on me demande pourquoi je suis freelance, la question qui suit généralement est en rapport à ce que je fais. Logique me direz vous. Mon activité est très variée tant au niveau de mes missions que de ma clientèle, mais mes principales missions tournent autour des thématiques suivantes. Je travaille sur de la création graphique web et print pour des startups, TPE et PME où j’effectue de la simple carte de visite à de la conception de brochure, de présentation d’entreprise sur support varié, etc. C’est vraiment quelque chose que j’aime faire puisque je m’éclate autant que je le souhaite dans la création (tout en respectant le brief client bien évidemment). Mais c’est ce qui me plaît.

Ensuite, je suis rédactrice / correctrice pour des petites entreprises et un grand groupe national. Depuis mon plus jeune âge, j’aime écrire. J’ai toujours aimé ça. D’ailleurs, c’est aussi pour ça que j’ai monté ce blog. C’est comme une échappatoire ou la possibilité de dire ce que je pense et ce que je ressens. Enfin bref, je travaille sur plusieurs projets en tant que rédactrice et ça me passionne.

Enfin, je réalise également un peu de community management (gestion des réseaux sociaux) pour l’un de mes clients lorsque mon planning me le permet : création de stratégie, gestion et envois des newsletters, réseaux sociaux, reporting etc.

Les missions que j’effectuent me passionnent. Je m’épanouie vraiment dans ce que je fais et je pense que cela se ressens dans les relations que j’entretiens au quotidien avec mes clients : confiance et partage d’expérience. Autant vous dire que je n’ai pas le temps de m’ennuyer. D’autant plus que je suis étudiante et salariée en alternance en plus de cela. Un bon planning à bien gérer.

Organisation

Comment je fais pour organiser mon quotidien ?

Comme je le disait précédemment, je suis étudiante en Master 2 Communication et Marketing en alternance dans une entreprise depuis maintenant 1 an et demi. J’ai débuté mon auto-entreprise après 3 mois dans mon entreprise d’alternance. J’ai donc plus ou moins toujours gérer les deux en même temps. Alors forcément, ce n’est pas toujours facile si un client veut vous appeler sur vos horaires de travail, qu’il faut répondre avec réactivité à vos emails freelance tout en restant concentré à 100 % dans mon entreprise d’alternance.

Mais je me félicite sur le fait que j’y arrive plutôt bien. Je me suis dès le commencement imposé des règles pour justement ne pas avoir à me dédoubler et mes clients sont bien au courant de ma situation. Pour y voir un peu plus clair, voici un exemple de mon planning type lorsque je cumule études, entreprise d’alternance et freelance.

Exemple d’une journée type études ou entreprise + freelance 

7h45/8h : consultation de mes emails freelance et réponses aux plus importants

8h30 – 12h30 : études ou entreprise

12h30 – 13h30 : emails freelance + coups de téléphone si nécessaire

13h30 – 16h30 : études ou entreprise

16h30-17h30 (voir 18h) : pause

À partir de 18h : freelance

Alors oui, cela me fait des journées chargées mais, ne croyez pas que c’est comme ça tous les jours. Étant en dernière année de master, j’ai quelques périodes qui me demandent du travail (partiels, mémoire de recherches, etc). Je prends donc cela en considération dans mon planning de freelance pour organiser au mieux mes journées pour ne pas être surchargée.

De plus, j’essaye, je dis bien j’essaye, de ne pas travailler le week-end pour m’accorder du temps pour moi et mes proches.

Et le temps libre, tu en as ?

En parlant de temps libre, justement. Comment cela se passe ? Est-ce que j’arrive à concilier tout ça ? Est-ce mon auto-entreprise n’empiète pas trop sur ma vie personnelle ? Alors oui, il y a le grand cliché du statut de travailleur indépendant qui dit qu’on peut travailler n’importe quand et donc ne pas s’imposer de réel rythme et sortir comme on souhaite ! Ce beau cliché. Bien sûr que l’un des avantages premiers d’être freelance c’est cette possibilité de pouvoir gérer son emploi du temps un peu à sa guise.

Mais il ne faut pas perdre de vue que tout est question d’organisation. Je prends l’exemple de ma situation d’étudiante et freelance à la fois. Bien évidemment que si je n’organise pas mes journées comme je vous l’ai présenté plus haut, je file tout droit vers des nuits courtes, des week-ends plongés sur mon ordinateur et mes emails. Mais à vrai dire, ce n’est pas ce rythme que j’ai souhaité m’imposer. Alors, j’essaye de faire la part des choses et de m’accorder des horaires convenables tout en sachant dire stop de temps en temps.

Puis prendre du temps pour soi permet aussi d’échanger avec les autres, de s’ouvrir, de discuter sur des sujets professionnels. Et même au niveau personnel, c’est important de consacrer du temps à ses proches (famille, amis) : ils font eux aussi partis de notre quotidien alors profitons-en !

Une partie 2/2 arrivera la semaine prochaine sur le blog pour tout ce qui concerne la gestion administrative, les points positifs et négatifs et mes projets futurs. Restez connecté(e)s !

Pauline – La petite freelance

 

 

Vous aimerez aussi…

2 Comments

  • Reply
    Ecribouille
    16/03/2018 at 20 h 12 min

    J’ai moi aussi été auto entrepreneur à côté de mes études, puis à côté de mon boulot salarié. Je dois dire que c’est à la fois usant et enrichissant. À l’époque c’était surtout un mal nécessaire pour pouvoir payer mes études !

    • Reply
      La petite freelance
      19/03/2018 at 9 h 46 min

      C’est vrai que la charge de travail et le rythme de vie que l’on s’impose peut nous fatiguer davantage ..
      Tu as arrêté ton statut auto-entrepreneur du coup ?

    Laisser un commentaire